Published Friday , on 27 December 2019, 11:06:28 by Christophe Hitayezu

Le Royaume du Maroc est classé, au même rang que le Danemark, la Suède, l’Argentine et le Burkina Faso, en tête du classement du Comité des Droits de l’Homme, pour les pays qui ont mis en œuvre les recommandations onusiennes pertinentes.

Le Maroc et les quatre pays sus-indiqués ont obtenu la note la plus élevée, la note « A » relative à l’examen du suivi de la mise en œuvre des recommandations réalisé par le Comité et dont le résultat a été annoncé en décembre.
La note « A » vient de récompenser ces pays pour les « mesures importantes » prises pour mettre en œuvre les recommandations du comité des Nations Unies pour les Droits de l’Homme.

Il s’agit de la note la plus élevée discernée au Maroc, au même rang que de grands pays des Droits de l’Homme, tels que le Danemark et la Suède.

La classification du Maroc dans cette liste fait suite à l’adoption de la loi sur le mécanisme national de prévention de la torture dont le mandat est accordé au Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH).

Les membres du mécanisme national pour la prévention de la torture ont été installés lors de la 1ère Assemblée Générale du CNDH, en octobre 2019. Il a entamé ses missions et travail quotidiennement sur son programme d’action et sa stratégie.