Published Thursday , on 4 February 2021, 10:31:37 by NONAHA

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita a souligné, le mercredi 03 février 2021, la nécessité de mettre en place un dispositif continental de surveillance génomique par séquençage pour freiner la propagation de la pandémie de Covid-19 en Afrique.

S’exprimant par visioconférence lors des travaux de la 38ème session ordinaire du Conseil Exécutif de l’Union Africaine (UA), le Ministre a relevé qu’un plan de renforcement des capacités continentales en la matière permettrait, en effet, de détecter l’apparition d’éventuelles souches mutantes et d’évaluer leur impact sur la transmissibilité et la résistance aux vaccins.

Rappelant que la pandémie de la Covid-19 a mis le monde à rude épreuve en n’épargnant aucun continent, M. Bourita a noté que la pandémie comporte des défis d’autant plus complexes qu’ils sont évolutifs, dans la mesure où partout dans le monde et en Afrique en particulier, elle agit comme un facteur aggravant qui exalte et exacerbe les fragilités et les inégalités.

Pour autant et en dépit des prédictions pessimistes, le continent a su montrer toute sa résilience, a-t-il dit, relevant que l’Afrique a payé un lourd tribut économique et social à la crise sanitaire. C’est donc autant la pandémie qu’il faut combattre que les impacts qu’elle induit, a poursuivi le Ministre.

Pour ce faire, dès les premiers mois de la pandémie, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a appelé à la consécration d’une gestion africaine de la crise, a indiqué M. Bourita.

A travers une série d’entretiens téléphoniques avec plusieurs Chefs d’Etat africains frères, Sa Majesté le Roi a favorisé une réponse concertée, solidaire et ambitieuse à l’échelle continentale, couvrant l’ensemble des maillons de la crise liée à la Covid-19, a souligné le Ministre.

Par ailleurs, M. Bourita a passé en revue les principales observations du Maroc sur la stratégie continentale africaine qu’a constitué la riposte de l’Union Africaine contre la Covid-19.

Abordant la solidarité régionale, il a rappelé que l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI a permis l’acheminement de dons du Maroc en médicaments, matériel et équipements à vingt et un (21) pays africains frères, représentatifs des 5 sous-régions africaines. Il s’agit là d’une initiative tangible visant à établir un cadre opérationnel et pragmatique pour accompagner les pays africains frères dans leurs efforts de gestion de la pandémie.

Pour ce qui est de la connaissance et la gestion de la pandémie, le Ministre a fait observer que les Centres Régionaux du CDC Afrique et les points focaux nationaux assumeront un rôle de collecte et de diffusion des données épidémiologiques avec le CDC Afrique. Il s’agit de mettre en place un cadre de gouvernance et des opérations pour fournir une expertise aux niveaux national et continental.

Abordant le risque important d’infection des professionnels de santé par la Covid-19, qui pouvant s’aggraver avec l’avènement des nouveaux variants du virus, le Ministre a estimé que cette question mérite d’être inclue dans la stratégie continentale, en appuyant les pays membres en matière de protection du personnel de santé.

Insistant sur l’importance de la vaccination effective d’une masse critique de la population africaine, M. Bourita a souligné que le Maroc, grâce à la Vision et l’action soutenue de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a été parmi les premiers pays africains à lancer sa campagne de vaccination. Elle permettra de vacciner, à titre gratuit, la population marocaine âgée de plus de 17 ans, ainsi que les résidents étrangers au Maroc.