Published Saturday , on 19 March 2022, 11:37:20 by NONAHA

Dans un Message adressé à Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc, le président du Gouvernement espagnol, S.E.M. Pedro Sánchez, a souligné qu’il ’’reconnaît l’importance de la question du Sahara pour le Maroc’’. A ce titre, ‘’l’Espagne considère l’initiative marocaine d’autonomie, présentée en 2007, comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend’’.

Le président du Gouvernement espagnol a, en outre, souligné "les efforts sérieux et crédibles du Maroc dans le cadre des Nations Unies pour trouver une solution mutuellement acceptable".

"Notre objectif est de construire une nouvelle relation, basée sur la transparence et la communication permanente, le respect mutuel et les accords signés par les deux parties et l’abstention de toute action unilatérale, à la hauteur de l’importance de tout ce que nous partageons", a affirmé le président du Gouvernement espagnol dans son message au Souverain.

Le gouvernement espagnol "se félicite" de la programmation de la visite de son président au Maroc "en vue de l’élaboration de la feuille de route de cette nouvelle étape, ainsi que de l’invitation faite au ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération à se rendre à Rabat avant la fin du mois", conclut le communiqué.

Certes, les relations entre le Maroc et l’Espagne ont traversé récemment une crise sans précédent qui a fortement ébranlé la confiance mutuelle et a soulevé plusieurs interrogations sur leur devenir.

L’annonce de la nouvelle position espagnole constitue un revers cinglant pour l’Algérie et pour les séparatistes qui considérait l’Espagne comme un appui avéré.

L’Algérie et le polisario sont de plus en plus isolés, eu égard aux positions claires et à la reconnaissance de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara, notamment, par des Etats Unis, les pays de la Ligue arabe et les Etats du Golfe.

Dans le même registre, les provinces du sud du Maroc vivent à une cadence significative l’ouverture de plus d’une vingtaine de consulats dans les villes de Laayoune et de Dakhla.

Il y a lieu de souligner aussi l’évolution de la position de l’Allemagne, dont le Président avait, dans un message adressé au Souverain, affirmé que son pays “considère le plan marocain d’autonomie présenté en 2007 comme un effort sérieux et crédible du Maroc et comme une bonne base pour parvenir à un accord” à ce différend.

Selon le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, le Royaume du Maroc apprécie hautement les positions positives et les engagements constructifs de l’Espagne au sujet de la question du Sahara Marocain, contenus dans le message adressé à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, par le président du Gouvernement d’Espagne, S.E.M. Pedro Sánchez.