Published Thursday , on 24 March 2022, 16:38:00 by NONAHA

Le Gabon, le Ghana, la Norvège et la Colombie louent la Haute vision Royale pour l’égalité des sexes et la promotion des droits des femmes

Le Gabon, le Ghana, la Norvège, actuellement membres non-permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU, et la Colombie ont salué la Haute vision Royale dans laquelle s’inscrit le premier Plan d’Action National sur les Femmes, la Paix, et la Sécurité, lors du lancement officiel de ce Plan à l’occasion d’une visioconférence présidée par le Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine, et des Marocains Résidant à l’Étranger, M. Nasser Bourita.

Ainsi, le Ministre d’Etat du Gabon, M. Pacôme Moubelet-Boubeya, a estimé que « cette initiative s’inscrit dans le cadre la Haute vision de SM le Roi Mohammed VI pour la promotion de l’égalité hommes-femmes et des droits des femmes en tant que fondements d’une société moderne et démocratique », ajoutant qu’il s’agit « d’un gage de l’attachement du Maroc au multilatéralisme et à la centralité de l’ONU dans la préservation de la paix et de la sécurité internationales ».

Dans son message à la réunion, M. Moubelet-Boubeya a exprimé « la pleine disposition du Gabon, actuellement membre non-permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, à travailler de concert avec le Royaume du Maroc au sein de l’ONU pour la promotion de l’agenda Femmes, Paix, et Sécurité ».

Le Ministre a ainsi relevé que « le lancement du Plan d’Action National du Maroc sur les Femmes, la Paix, et la Sécurité vient renforcer l’action du Royaume en tant qu’acteur engagé de la paix et de la sécurité internationales, en particulier en Afrique. Sa participation depuis 1960 aux différentes Opérations de Maintien de la Paix de l’ONU illustre cet engagement de longue date ».

Il a, dans ce cadre, cité le déploiement par le Royaume d’officiers femmes au sein de ses contingents déployés au sein de la MINUSCA, de la MONUSCO, et de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud, qui viennent selon lui témoigner de « son attachement à la mise en œuvre de l’agenda Femmes,Paix, et Sécurité ». Selon le Ministre, « son action contribue à la réalisation des objectifs de l’Initiative Action pour le Maintien de la Paix portée par le Secrétaire Général des Nations Unies ».

Qualifiant le Plan d’Action National de « cadre politique important », le Ministre d’État gabonais a salué « la nature inclusive et participative » adoptée dans le processus d’élaboration Plan d’Action National du Maroc, estimant qu’il s’agit « d’un modèle à suivre pour les autres pays africains n’ayant pas encore adopté de plans pour la mise en œuvre de la résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU ».

M. Moubelet-Boubeya a par ailleurs noté la conformité du Plan d’Action National avec le Cadre de résultats continental de mise en œuvre de l’Agenda de l’Union Africaine pour les Femmes, la Paix, et la Sécurité.

La Ministre des Affaires Étrangères et de l’Intégration Régionale du Ghana, Mme. Shirley AyorkorBotchwey, a quant à elle applaudi l’initiative du Maroc de lancer son premier Plan d’Action National pour la mise en œuvre de la résolution 1325 du Conseil de Sécurité, soulignant qu’il s’agit là « d’une affirmation de son engagement pour renforcer le rôle des femmes, leur leadership et leur participation, ainsi que pour l’adoption d’une perspective de genre dans tous les processus liés à la paix, à la sécurité et au développement ».

Selon la Ministre ghanéenne, « le lancement de ce Plan d’Action traduit sa disposition à transformer la condition de la femme », soulignant la profonde convergence de vues entre les deux pays concernant l’agenda Femmes, Paix, et Sécurité.

Rappelant l’importance de l’appropriation par les États membres de l’ONU de l’agenda Femmes, Paix, et Sécurité, la ministre a souligné l’importance d’un engagement constant de ces États en faveur de cet agenda dans le contexte de l’émergence de nouvelles menaces sécuritaires.

La Ministre a conclu en assurant la disposition de son pays à œuvrer de concert avec le Maroc dans la promotion de cet agenda.

La Secrétaire d’Etat du Ministère des Affaires Etrangères de Norvège, Mme BjørgSandkjær, a pour sa part vivement félicité le Royaume pour le lancement de ce Plan d’Action, soulignant que l’engagement partagé des deux pays en faveur de l’agenda Femmes, Paix, et Sécurité dans le cadre de la mise en œuvre de la résolution 1325 du Conseil de Sécurité.

Rappelant l’importance du rôle des femmes dans la prévention et la résolution des conflits ainsi qu’au maintien et à la consolidation de la paix, la Secrétaire d’État norvégienne a affirmé que « l’action du Maroc pour le développement de ce Plan contribuera à une paix inclusive, et la protection et le développement de nos sociétés. Il s’agit d’une étape en avant vers notre objectif commun d’une paix résiliente et inclusive pour tous ».

Mme BjørgSandkjær a conclu en soulignant que « la Norvège apprécie profondément la coopération avec le Maroc sur les Femmes, la Paix, de la Sécurité », ajoutant que « la Norvège est disposée à travailler conjointement avec le Maroc, tant sur le plan bilatéral que multilatéral, sur cette importante thématique ».

Pour sa part, la Vice-présidente et Ministre des Affaires Étrangères de Colombie, Mme Maria Lucia Ramirez de Rincon, a salué l’adoption et la présentation devant l’ONU de ce Plan d’Action National. Passant en revue l’expérience nationale de la Colombie dans l’agenda Femmes, Paix, et Sécurité, elle a souligné la convergence de vues entre le Maroc et la Colombie sur l’importance de la réalisation de l’égalité des sexes.

Les Ministres intervenaient lors de la cérémonie de lancement du Plan d’Action National du Maroc sur les Femmes, la Paix, et la Sécurité, présidée par visioconférence par le Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine, et des Marocains Résidant à l’Étranger, qui a également connu la participation de la Directrice Exécutive d’ONU Femmes et de l’Envoyée Spéciale du Président de la Commission de l’Union Africaine sur les Femmes, la Paix, et la Sécurité.