Published Wednesday , on 18 December 2019, 23:22:01 by Christophe Hitayezu

Le Maroc, adossé à sa légitimité historique et fort de son droit inaliénable sur son Sahara, continue serein sa dynamique de développement de ses provinces et exerce sa souveraineté sur tout son territoire, de Tanger à Laagouira, de façon pleine et effective.

En effet, les provocations du « polisario » ne sauraient enrayer la dynamique irréversible des Provinces du Sud sur les plans politique, économique et social. Les derniers développements dans ce sens en sont la preuve éclatante:

1/ la Chambre des Représentants du Parlement marocain a adopté, le 16 décembre 2019, le projet de loi sur les eaux territoriales, et le projet de loi sur la zone économique exclusive pour parachever dans la loi, l’intégration des eaux au large du Sahara marocain dans les eaux territoriales du Royaume.

2/ l’appui constant à la marocanité du Sahara s’est illustré par l’inauguration par l’Union des Comores de son Consulat Général à Laâyoune, le 18 décembre 2019, en présence des Ministres des Affaires Etrangères des deux pays. Ce faisant, les Comores envoient le message clair à la communauté internationale que la marocanité du Sahara est irréversible, tant sur le plan juridique, diplomatique qu’au niveau des efforts de développement dans la région.

3/ Cette inauguration s’inscrit dans la cadre de la tendance plus large de l’affirmation de la souveraineté du Royaume sur ses Provinces du Sud. Ainsi, la Gambie, la Côte d’Ivoire et le Sénégal ont annoncé l’ouverture prochaine de leur Consulat à Lâayoune et Dakhla, dans l’optique de renforcer les liens d’amitié et de partenariat qui les unissent au Maroc, confortant ainsi la position des Provinces du Sud comme hub économique régional et passerelle du Maroc avec sa profondeur africaine.

4/L’affirmation de la marocanité du Sahara trouve également son expression dans la tenue prochaine du 3ème Forum Maroc-Etats Insulaires du Pacifique à Laâyoune, qui sera une occasion d’impulser une dynamique renouvelée de coopération entre le Maroc et les Etats insulaires du Pacifique dans de nombreux domaines, prenant comme modèle la trajectoire de développement des Provinces du Sud depuis 1975.

5/Le soutien à la marocanité du Sahara dans le Continent américain s’est poursuivi par des prises de position claires qui ne souffrent aucune équivoque. Ainsi, Mme. Kamina Johnson Smith, Ministre des Affaires Etrangères de la Jamaïque, a réitéré lors de sa visite de travail le 11 décembre 2019 à Rabat la décision de son pays de retirer sa reconnaissance de la pseudo « rasd », et l’appui de la Jamaïque aux efforts du Secrétaire général visant à trouver une solution durable au différend régional sur le Sahara marocain.

Autant d’actes concrets qui tournent en dérision une agitation à l’Est du dispositif de défense des Forces Armées Royales au Sahara marocain, démontrant que le Maroc est et restera dans son Sahara.