Published Monday , on 15 June 2020, 20:04:26 by Christophe Hitayezu

L’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI d’accorder des aides médicales afin d’accompagner les pays africains frères dans leurs efforts de lutte contre la pandémie du COVID-19, représente « un geste fort » de solidarité africaine, a indiqué, lundi, Mme Liesl Louw-Vaudran, experte sud-africaine des questions continentales.

L’Initiative Royale devra avoir un effet catalyseur et créera un nouvel élan de solidarité dont l’Afrique a besoin en ces temps de propagation du Coronavirus, a déclaré à la MAP Mme Louw-Vaudran, membre de l’influent Institut des études sécuritaires (ISS, basé à Pretoria).

C’est la première fois qu’un pays africain prend une telle initiative au niveau continental, a-t-elle fait remarquer, soulignant que l’Initiative Royale « conforte le Maroc dans son rôle de voix de solidarité en Afrique ».

Il s’agit aussi, a-t-elle ajouté, d’un message selon lequel les pays africains avancés peuvent aider l’Afrique dans ses efforts de prendre en main sa propre destinée loin de toute aide venue d’autres continents.

Le Maroc a depuis toujours été à l’avant-garde de la défense et la promotion des intérêts de l’Afrique, a-t-elle indiqué, soulignant que le niveau de développement atteint par le Maroc permet au Royaume de se projeter dans un rôle continental de premier plan.

L’Initiative Royale s’inscrit aussi dans le cadre de la politique continentale du Maroc, au sein de laquelle la dimension humaine occupe une place prépondérante, a encore dit l’experte sud-africaine, rappelant que le Maroc n’a jamais eu de cesse de mettre en relief la centralité de l’élément humain dans tout effort de développement tant au niveau national que continental.

Et d’ajouter que la nouvelle initiative doit donner l’exemple pour le développement de démarches similaires, en particulier dans le contexte du COVID-19.

D’après Mme Louw-Vaudran, il est temps pour les pays africains de focaliser sur le développement d’un secteur aussi vital que celui de la santé. Des pays comme le Maroc, qui dispose d’une grande expertise et d’un savoir-faire confirmé, doivent joindre les efforts pour atteindre cet objectif.

« Le Maroc est bien positionné pour contribuer à cet effort » a-t-elle dit, soulignant le caractère « inclusif » de l’Initiative Royale qui concerne 15 pays africains, dont des pays situés dans la zone anglophone. « Ceci confirme le caractère panafricain » de l’initiative, a relevé l’experte.

Elle a, d’autre part, souligné que la pandémie du Covid-19 a conduit à un changement de paradigme au niveau mondial, notant que l’initiative Royale est venue montrer la voie à suivre pour une solidarité authentiquement panafricaine tournée vers l’avenir.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait donné Ses Très Hautes Instructions pour l’acheminement d’aides médicales à plusieurs pays africains frères.

Cette aide vise à fournir du matériel médical préventif, afin d’accompagner les pays africains frères dans leurs efforts de lutte contre la pandémie du COVID-19.

L’aide est composée de près de 8 millions de masques, 900.000 visières, 600.000 charlottes, 60.000 blouses, 30.000 litres de gel hydroalcoolique, ainsi que 75.000 boîtes de chloroquine et 15.000 boites d’Azithromycine.

Ces aides bénéficieront à 15 pays africains, appartenant à toutes les sous-régions du continent, à savoir : le Burkina Faso, le Cameroun, les Comores, le Congo, Eswatini, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Malawi, la Mauritanie, le Niger, la République Démocratique du Congo, le Sénégal, la Tanzanie, le Tchad et la Zambie.

Cette action de solidarité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’Initiative lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le 13 avril 2020, en tant que démarche pragmatique et orientée vers l’action, destinée aux pays africains frères, permettant un partage d’expériences et de bonnes pratiques et visant à établir un cadre opérationnel afin d’accompagner leurs efforts dans les différentes phases de gestion de la pandémie, note le Ministère marocain des Affaires Etrangères.