Published Friday , on 8 October 2021, 12:38:01 by NONAHA

Le Roi Mohammed VI du Maroc a présidé, le jeudi 07 octobre 2021 à Fès, la cérémonie de nomination des membres du nouveau Gouvernement marocain, composé de 24 Ministres et dominé par les trois formations politiques arrivées en tête des élections législatives, régionales et communales tenues, le 08 septembre dernier.

Le nouvel exécutif qui est conduit par Aziz Akhannouch, Président du parti du Rassemblement National des Indépendants (RNI), compte 19 Ministres et 05 Ministres délégués, dont 07 femmes.

Une place importante a été réservée aux femmes qui représentent le tiers des postes Ministériels qui occupent des portefeuilles stratégiques tels que la Santé, la Transition énergétique ou encore l’Economie et les Finances.

La composition du nouveau Cabinet, qui est un mix entre des Ministres chevronnés et des jeunes compétences, renseigne clairement sur les grands dossiers qui l’attendent et montre aussi une volonté de transformation, pour être à la hauteur des ambitions des marocains qui ont posé leur confiance en la compétence et la progressivité de ce nouvel appareil exécutif.

La Structure fonctionnelle, en 18 grands Ministères organisés en grands pôles appuyés par 5 Ministres délégués, permettra de gagner en cohérence et en lisibilité de l’action du Gouvernement.

Nombreux sont les défis et enjeux qui attendent la nouvelle équipe gouvernementale. Il s’agit entre autres de la sortie de la crise sanitaire liée à la pandémie de la COVID-19, de la relance de l’économie, de la lutte contre les inégalités actuelles causées par la pandémie, ainsi que de la mise en œuvre du Nouveau Modèle de Développement.

Ce nouveau gouvernement procédera également à l’amendement de la loi de finances 2022 et devra faire face aux problèmes concernant la santé, l’éducation, l’emploi, l’économie informelle, le soutien à l’investissement et la révision du système fiscal.