Published Sunday , on 20 December 2020, 15:08:55 by NONAHA

L’ouverture d’un Consulat de la République démocratique du Congo à Dakhla est “un évènement majeur” en raison de l’importance de ce pays et de ses responsabilités au sein de l’Union africaine (UA) dont il assurera la présidence à partir de l’année prochaine, a affirmé, le samedi 19 décembre 2020, à Dakhla le Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita.

Cet acte diplomatique revêt une importance particulière d’autant plus qu’il vient d’un pays qui a toujours soutenu le Maroc dans sa cause nationale, a souligné M. Bourita lors d’un point de presse avec son homologue de la République Démocratique du Congo, Mme Marie Tumba Nzeza, à l’occasion de l’inauguration de cette représentation diplomatique.

M. Bourita a fait remarquer que le Maroc s’est toujours réjoui du soutien de la RDC, notant que, lors des réunions de la Communauté de Développement d’Afrique Australe (SADC), Mme Tumba Nzeza et Son excellence le Président Félix Tshisekedi, expriment invariablement leur soutien clair et assumé à l’intégrité territoriale et à la marocanité du Sahara.

M. Bourita a rappelé que quand, en 1986, le Royaume avait décidé de sortir de l’Organisation de l’Unité Africaine, la RDC a pris la même décision, notant que feu SM le Roi Hassan II avait à lors demandé au Président de revenir à l’Union, étant donné que le Maroc a besoin de ses amis à l’intérieur pour défendre la légalité et le droit international.

Il a dans ce sens rappelé que la RDC avait quitté cette Organisation durant deux ans, pour exprimer son rejet de la violation flagrante du droit international et des chartes de l’Organisation elle-même.

L’inauguration de ce Consulat s’inscrit en droite ligne de cette position constante, et vient confirmer que ce pays s’ajoute aux 16 pays africains ayant ouvert leurs représentations diplomatiques dans les provinces du Sud pour exprimer clairement leur soutien à la marocanité du Sahara, s’est réjoui le Ministre, assurant que ce chiffre ira crescendo, car la majorité des pays africains sont conscients que ce différend est hérité d’un passé révolu dont l’Afrique peut bien se passer.

La plupart des pays africains, a poursuivi le Ministre, comprennent que ce différend se base sur une position devenue désuète, et que le soutien à l’initiative de l’autonomie comme seule solution à ce différend régional permettra aux pays africains de rectifier l’erreur qu’ils avaient commise à l’endroit du continent en 1984, avec l’acceptation d’une entité fantoche ne disposant d’aucune base juridique ni politique pour accéder à la reconnaissance.

Il a indiqué que la position de la RDC s’inscrit dans le contexte des actions de SM le Roi Mohammed VI pendant ces dernières années en faveur du soutien à la marocanité du Sahara par des positions et des accords internationaux et par l’ouverture de Consulat s, dont le nombre a atteint aujourd’hui 19 Consulat s, outre l’ouverture prochaine des Consulat s de la Jordanie et des États-Unis.
Le Ministre a rappelé, dans ce cadre, la décision “historique” de Washintgon d’ouvrir un Consulat à Dakhla, portant à dix le nombre de Consulat s dans cette ville, faisant ainsi de la perle du Sud un centre consulaire important, notant que Dakhla est un passage international stratégique, notamment entre l’Europe et l’Afrique, ce qui lui confère une place de choix.

Cette réalité balise la voie à l’accélération du rythme de développement de la ville, consolidé par le nouveau modèle de développement lancé par le Souverain, et permet de drainer les investissements, créer les opportunités d’emploi et favoriser un développement socio-économique, a-t-il ajouté.
A cette occasion, le Consul général de la République Démocratique du Congo, M. Nestor Bamialy Wawa a été installé dans ses fonctions.

La cérémonie d’inauguration à Dakhla du Consulat général la République Démocratique du Congo, la 9ème représentation diplomatique ouverte dans cette ville en moins d’un an, s’est déroulée notamment en présence de l’ambassadeur directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), M. Mohamed Methqal, du Wali de la région Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, M. Lamine Benomar et du Président de la région, M. El Khattat Yanja, ainsi que des élus de la région et d’autres personnalités civiles et militaires.

Depuis le début de l’année, la ville de Dakhla a connu une forte dynamique diplomatique avec l’inauguration des Consulat s de Gambie, de Guinée, de la République de Djibouti, de la République du Liberia, du Burkina Faso, de la République de Guinée Bissau et de la République de Guinée Équatoriale, en plus de la République d’Haïti, premier pays non-arabe et non-africain à ouvrir un Consulat au Sahara marocain.