Published Wednesday , on 4 December 2019, 11:47:22 by Christophe Hitayezu

Kigali: Lors de la Conférence des partenaires au développement de l’Union des Comores, dédiée au financement du « Plan Comores Emergentes 2030 » (Paris, les 02 et 03 Décembre 2019), le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Son Excellence Monsieur Nasser Bourita, a prononcé un Discours.

Dans ce Discours, le Ministre Bourita a souligné la volonté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI «que le Maroc se tienne aux côtés des Comores en cette embellie prometteuse, comme il le fit, indéfectiblement, dans des moments plus difficiles par le passé. Tissée au fils des années, la relation entre le Maroc et les Comores est empreinte d’une amitié sincère qui puise son fondement et sa force dans la fraternité unissant les deux peuples».

Dans ce cadre, le Ministre a indiqué que le Maroc répond à l’appel des Comores, conformément aux Instructions Royales et dans l’esprit de la Vision du Souverain, qui a toujours été ferme dans le choix d’une coopération forte, agissante et multilatéraliste, et ce au titre d’un partenariat, d’ores et déjà en place, et qui devra être optimisé et renforcé davantage, tout en ajustant la coopération poussée qui s’y déploie, dans différents domaines.

Le Ministre a également tenu à saluer l’engagement de la France et la mobilisation des partenaires régionaux et internationaux pour traiter les difficultés de financement de l’économie comorienne et accompagner de manière complète et durable la modernisation de ce pays sur les 10 ans à venir, ce qui constitue une réponse rapide et qualitative au plan d’émergence volontariste voulu par le Gouvernement et le peuple des Comores.

A cette occasion, Monsieur Nasser Bourita a indiqué que, conformément aux Très Hautes Instructions Royales, le secteur de la formation restera au cœur de ce partenariat, les lauréats comoriens des universités marocaines au nombre de 1281, étant le ciment des relations fraternelles entre le Maroc et les Comores, et auxquels s’ajouteront quelques 609 nouveaux étudiants qui sont, aujourd’hui, en formation au Maroc, dont 524 boursiers dans les filières aussi diverses que cruciales pour les Comores : médicales et paramédicales, ingénierie, sciences et techniques et formation professionnelle, notamment.

Le Ministre a annoncé que, dans le sillage du plan « Comores émergentes 2030» :le Royaume du Maroc accueillera, d’ici 2030, 3.000 nouveaux boursiers, dont 2.000 aux universités et 1.000 en formation professionnelle ; des actions de coopération technique et des échanges seront mis en place en faveur de centaines de cadres comoriens, pris en charge par le Royaume du Maroc, pour effectuer des stages de formation dans des secteurs-clés, identifiés conjointement, tels que la pêche et l’agriculture, l’habitat et l’urbanisme, le transport maritime et les douanes ; une coopération poussée entre l’ONEE et les autorités comoriennes sera instaurée dans les domaines de l’eau et l’électrification, à l’effet de diagnostiquer les besoins et d’établir un plan d’action en matière d’assistance technique, notamment en matière de développement de l’électrification, de la gestion et de la maintenance des centrales thermiques, et de la mise en œuvre des outils de planification et d’amélioration des performances opérationnelles; la coopération bilatérale sera renforcée dans les secteurs de l’agriculture et de la pêche, qui revêtent un intérêt central pour les Comores, à travers des missions d’expertise et d’assistance, qui seront dépêchées incessamment pour évaluer les besoins et identifier des actions communes ; l’expertise marocaine sera mise à la disposition du développement du secteur des énergies renouvelables aux Comores, y compris à travers l’assistance à la mobilisation des financements internationaux nécessaires.

Les opérateurs agricoles et halieutiques marocains seront incités à lancer des Joint Ventures avec

les opérateurs locaux ; Par ailleurs, le Ministre a indiqué que d’importants groupes et opérateurs économiques, actifs notamment dans les secteurs des télécommunications, de la banque, de l’assurance, des nouvelles technologies, de l’énergie et des mines, du logement et de l’agro-industrie, manifestent un intérêt réel pour les Comores, précisant que les banques marocaines sont encouragées à ouvrir des filiales aux Comores, afin de contribuer au développement du secteur bancaire comorien et participer à la dynamique économique du pays.

Monsieur Nasser Bourita a conclu son allocution en rappelant que le Royaume du Maroc accompagnera l’Union des Comores de manière concrète et durable, à titre bilatéral ou dans le cadre d’actions triangulaires avec d’autres partenaires.

Il est à rappeler que Monsieur Nasser Bourita conduit à cette Conférence une forte délégation comprenant des représentants du Gouvernement, des banques, des grandes entreprises publiques et du secteur privé, couvrant les domaines des finances, de l’agriculture, de l’éducation et de la formation professionnelle, de l’énergie, du tourisme et de l’habitat.