Published Monday , on 21 March 2022, 11:18:01 by NONAHA

Nombreuses personnalités politiques européennes ont salué, samedi dernier, la reconnaissance par l’Espagne du plan d’autonomie proposé par le Maroc comme étant la solution la plus sérieuse, réaliste et crédible au différend régional autour du Sahara marocain, appelant d’autres pays européens à lui emboiter le pas.

Le message adressé à SM le Roi Mohammed VI par le Président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, est "judicieux pour asseoir une relation de confiance et de sincérité" entre le Maroc et l’Espagne, a souligné l’ancien chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero.

"Le message adressé à SM le Roi Mohammed VI a été un message judicieux pour asseoir une relation de confiance sur des bases solides, avec une sincérité absolue de la part des deux parties", a affirmé M. Zapatero dans un entretien spécial diffusé sur les ondes de "Médi1 radio".

Qualifiant de "très positive" la déclaration du gouvernement espagnol en faveur du plan marocain d’autonomie au Sahara, M. Zapatero a estimé que cette position marque le retour de la "bonne relation et de la confiance entre le Maroc et l’Espagne".

"J’ai toujours pensé que la relation avec le Maroc devait se baser sur une confiance, une sincérité et une transparence totales en matière de sécurité, d’intégrité territoriale ou d’immigration", a-t-il précisé.

M. Zapatero a tenu, par ailleurs, à féliciter les ministères des affaires étrangères du Maroc et de l’Espagne pour ces résultats après des mois de diplomatie et de travail discret.

Pour sa part, le député italien, Alessandro Pagano a déclaré que ‘’l’Espagne a fait une ouverture importante pour la résolution de ce problème territorial’’.
‘’Après cette initiative espagnole, tous les pays sont appelés à la suivre. Espérons que l’Italie le fera bientôt aussi !’’, a souligné l’homme politique, membre de la Lega.

L’eurodéputé italien Marco Zanni a salué la position espagnole, se disant ‘’heureux de savoir que l’Espagne considère l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc comme la base la plus réaliste et la plus crédible pour résoudre le différend du Sahara’’.

‘’La stabilité et le progrès dans la région devraient également être une priorité stratégique pour l’UE et l’Italie’’, a-t-il réagi dans un tweet.

Une position partagée par l’eurodéputé bulgare Asim Ademov, qui a félicité le gouvernement espagnol présidé par Pedro Sanchez, qui a reconnu le plan pour l’autonomie du Sahara marocain comme étant la solution la plus sérieuse et la plus crédible.

Pour Elena Valenciano, du Parti socialiste ouvrier espagnol, ‘’il ne fait aucun doute que la relation entre l’Espagne et le Maroc est stratégique et essentielle’’.
‘’Les arguments en faveur du changement de position du gouvernement (espagnol) sont nombreux’’, a-t-elle assuré.

Pour sa part, le député européen Andrey Kovatchev a indiqué que cette position est «un grand pas en avant» vers la résolution de ce conflit. «Je salue l’approbation par le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez du plan d’autonomie marocain de 2007 comme base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour résoudre le conflit du Sahara. Un grand pas en avant», a affirmé l’eurodéputé bulgare dans un tweet.

Le député européen Attila Ara-Kovacs s’est, de son côté, félicité de la position constructive de l’Espagne. «Je salue la position positive et constructive exprimée par l’Espagne considérant l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc comme la solution la plus sérieuse, réaliste et crédible au différend sur le Sahara», a-t-il déclaré.

L’eurodéputé tchèque Tomáš Zdechovský a, pour sa part, qualifié d’«étape historique» la nouvelle position de l’Espagne au sujet du Sahara marocain.

Il s’agit d’une «étape historique et politique importante. L’Espagne soutient l’initiative marocaine d’autonomie sous la souveraineté du Royaume comme base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour résoudre définitivement le conflit régional sur le Sahara », a affirmé le député européen.

Le même élan de soutien et d’optimisme a marqué les réactions d’experts, juristes et prescripteurs d’opinion en Europe, mettant l’accent sur la sagesse de la diplomatie marocaine, portée par la Vision éclairée et avant-gardiste de SM le Roi.

Ces analystes ont également souligné les perspectives prometteuses qui s’ouvrent suite à cette position historique de l’Espagne pour le règlement définitif de ce différend artificiel, après celle exprimée et consolidée auparavant par l’Administration américaine.

Dans un message adressé au Roi Mohammed VI, le Président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez a souligné que « l’Espagne considère l’Initiative marocaine d’autonomie comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend » au sujet du Sahara marocain.