Published Thursday , on 4 November 2021, 13:08:30 by NONAHA

Dans un Communiqué publié, le 1er novembre 2021, la Présidence algérienne dénonce l’assassinat de trois citoyens algériens, lors d’un bombardement de leurs camions sur la route assurant la liaison entre Nouakchott (Mauritanie) et Ouargla (Sud l’Algérie).

Selon le site algérien "menadefense.net", les camionneurs algériens ont été « tués à Bir Lahlou au Sahara occidental ».

Une source marocaine informée, qui a requis l’anonymat, a affirmé à l’Agence France Presse que « le Maroc ne se laissera pas entraîner dans une guerre avec l’Algérie » et que « si l’Algérie veut la guerre, le Maroc n’en veut pas. Le Maroc ne sera jamais entraîné dans une spirale de violence et de déstabilisation régionale ».

La même source, qui a déploré des "accusations gratuites" contre le Maroc, a insisté que « si l’Algérie souhaite entraîner la région dans la guerre, à coups de provocations et de menaces, le Maroc ne suivra pas » ajoutant que « le Maroc n’a jamais ciblé et ne ciblera jamais des citoyens algériens, quels que soient les circonstances et les provocations ».

Selon la source marocaine, cette zone est « empruntée exclusivement par des véhicules militaires des milices armées du front polisario (fp), les séparatistes sahraouis, soutenus par l’Algérie.