Published Friday , on 13 November 2020, 14:21:18 by NONAHA

Face aux provocations graves et inacceptables auxquelles se sont adonnées les milices du ’’polisario’’ dans la zone tampon de Guergarate au Sahara marocain, « Le Maroc a décidé d’agir, dans le respect de ses attributions, en vertu de ses devoirs et en parfaite conformité avec la légalité internationale », a indiqué, ce jour, le Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger.


Les séparatistes incendient le campement sous le regard de la Minurso
Les Forces Armées Royales (FAR) ont procédé, dans la nuit de jeudi à vendredi, à la mise en place d’un cordon de sécurité en vue de sécuriser le flux des biens et des personnes à travers la zone tampon de Guerguarate, reliant le Maroc à la Mauritanie, indique vendredi un communiqué de l’Etat Major Général des Forces Armées Royales.


Fuite des séparatistes en présence de la Minurso
Le "polisario" et ses milices, qui se sont introduits dans la zone depuis le 21 octobre 2020, y ont mené des actes de banditisme, bloqué la circulation des personnes et des biens sur cet axe routier, et harcelé continuellement les Observateurs militaires de la Minurso.
Le Royaume du Maroc avait immédiatement alerté et régulièrement informé de ces développements gravissimes, le Secrétaire Général de l’ONU et les hauts responsables onusiens. Il avait, également, pris à témoin les membres du Conseil de Sécurité et la Minurso, ainsi que plusieurs Etats voisins.
Cependant, les appels de la Minurso et du Secrétaire Général de l’ONU, ainsi que les interventions de plusieurs membres du Conseil de Sécurité, sont malheureusement restés vains.
Le Maroc a donc décidé d’agir, dans le respect de ses attributions, en vertu de ses devoirs et en parfaite conformité avec la légalité internationale.