Published Tuesday , on 29 March 2022, 13:25:59 by NONAHA

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita, a souligné la nécessité de construire une nouvelle dynamique pour la paix et de prendre des mesures concrètes ouvrant des perspectives prometteuses pour les peuples de toute la région du Moyen-Orient.

"Nous devons construire une dynamique selon des étapes concrètes que les peuples ressentent et qui contribue à améliorer la vie du monde et à ouvrir des perspectives prometteuses pour la jeunesse et les peuples de notre région", a déclaré M. Bourita, lors d’une conférence de presse conjointe à l’issue du sommet diplomatique qui a réuni ce lundi 28 mars au Néguev, dans le sud d’Israël, les ministres des Affaires Etrangères des États-Unis, d’Israël, du Maroc, de Bahreïn, de l’Égypte et des Émirats arabes unis.

"Nous sommes ici dans le Néguev pour être une force œuvrant pour la paix et dire qu’une solution à la question palestinienne et au conflit arabo-israélien est possible", a-t-il poursuivi, rappelant que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a toujours soutenu la solution à deux États vivant côte à côte et l’établissement d’un État palestinien sur la base des frontières de 1967 avec Al-Qods-Est comme capitale.

Dans le même contexte, le ministre a mis l’accent sur la nécessité de préserver la sécurité et les intérêts d’Israël.

Il a, par ailleurs, exprimé sa considération et sa gratitude pour le rôle joué par Washington dans le soutien au processus de paix au Moyen-Orient, soulignant que les États-Unis ont toujours été un partenaire fiable sur lequel on peut compter pour construire la paix.

Le ministre marocain a relevé que le sommet du Néguev a porté de nombreux messages positifs aux habitants de la région, mais aussi des messages clairs et fermes pour ceux qui oeuvrent directement ou par l’intermédiaire de supplétifs, que nous sommes ici pour défendre nos valeurs et nos intérêts et protéger cette dynamique.

D’autre part, M. Bourita a condamné l’attaque qui a visé, dimanche, la ville de Hadera, au sud de Haïfa. "Notre présence ici aujourd’hui est la meilleure réponse à ces attaques", a dit le ministre.

Il a, en outre, fait noter que la reprise des relations entre le Maroc et Israël n’était pas une décision opportuniste, mais elle est prise avec conviction, rappelant dans ce cadre les liens forts qui existent entre le Royaume et la communauté juive, ainsi que l’implication historique du Royaume dans le processus de paix.

"Le dynamisme régional est très important, tout comme la stabilité régionale afin de renforcer la paix entre Israël et la Palestine, et le Maroc a joué un rôle pionnier dans le processus de paix au Moyen-Orient, et aujourd’hui il est également prêt à contribuer à donner un nouvel élan à cette dynamique", a-t-il enchainé.

Passant en revue les perspectives des relations maroco-israéliennes, M. Bourita a fait constater que de nombreux progrès ont été accomplis depuis la signature de la déclaration tripartite à Rabat, citant les nombreuses visites effectuées de part et d’autre, le lancement de liaisons aériennes, ainsi que l’organisation de rencontres et de réunions intenses.

A cet égard, il a indiqué que ces relations connaîtront bientôt une dynamique importante qui contribuera davantage à renforcer ces relations dans divers domaines, notamment dans le volet diplomatique.

"Nous sommes ici aujourd’hui parce que nous croyons vraiment à la paix, non pas la paix dans laquelle nous nous ignorons, mais la paix basée sur la construction de valeurs et d’intérêts communs et la paix qui nous éloigne de la guerre", a-t-il souligné.